PRÉSENTATION DE L'OSTÉOPATHIE
 
L’Ostéopathie est une thérapie manuelle dont le but est de rechercher et de traiter les restrictions de mobilité touchant l'ensemble des structures du corps humain.
Toute restriction de mobilité est susceptible d'entraîner un déséquilibre venant altérer l’état de santé.
Cette pratique s'adresse aux nouveau-nés, femmes enceintes, enfants, adolescents et personnes agées ou handicapées. Elle s'organise autour de plusieurs axes : crânien, viscéral et articulaire.
LES PRINCIPES :
 
La vie, c'est le mouvement :
De l’haltérophile qui soulève 2.5 fois son poids, aux impulsions électriques qui permettent les 100.000 battements du cœur au quotidien, tout est mouvement dans le corps. C'est ce que l'ostéopathe vérifie et entretien chez vous.
« Point de santé si l'on ne se donne tous les jours suffisamment de mouvement » Arthur SCHOPENHAUER
 
La règle de l'artère :
Toute structure vivante est  dotée d’un système d’apport et d’évacuation continu. Le rétablissement d’un bon apport permet le bon fonctionnement des muscles et des organes.
«Le microbe n'est rien, le terrain est tout». Louis PASTEUR
Interrelation structure et fonction :
Toutes les structures qui forment le bâti du corps humain ont une fonction. Lorsqu'un trouble de la structure apparaît, une fonction est altérée ; et vice versa : une fonction déréglée perturbe la structure.
Si des structures autour du cerveau et de la moelle épinière dysfonctionnent, alors la circulation de l'information nerveuse peut être perturbée.
Herbert SPENCER définit l'organisme comme un «corps possédant une structure qui lui permet d'accommoder constamment ses relations internes aux externes, de manière à conserver l'équilibre de ses fonctions».
L'unité du corps:
Le déséquilibre d’une articulation est compensé à distance. Par exemple, une entorse de la cheville non-traitée entraîne une adaptation à distance : du genou, du bassin voire de la colonne vertébrale.
«la totalité est plus que la somme des parties » Aristote.
 
Imaginons maintenant le corps comme ce chapiteau :
des réactions chimiques spectaculaires se déroulent en son sein,
l’influx nerveux s’y déplace comme un acrobate,
sautant tantôt sur les mains, tantôt sur ses pattes,
il enchaîne ainsi les flips le long de la gaine de myéline.
Des neurotransmetteurs, souvent l’acétylcholine,
le fait voltiger comme un trapéziste par-dessus la synapse,
pour créer un nouvel influx et continuer la valse.
Ce chapiteau est constitué de mâts et de piliers lui prodiguant
un espace intérieur pouvant accueillir un foie, gros comme un éléphant.
Les haubans et les bâches qui les relient, protègent le spectacle des intempéries.
Bien à l’abri dans le crâne, Monsieur Loyal, alias le cerveau, orchestre les différents numéros.
L'ostéopathe va régler haubans et bâches, afin que le spectacle de la vie se déroule... sans relâche!
www.geoffreyjanierdubry.com

©Cirque Plume

© 2015 Geoffreyjd. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus
Vue de Bellecour

vue de l'immeuble abritant cabinet d'ostéopathie depuis la place Bellecour